En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

TS - Diversification des êtres vivants - bilan coopératif

Par FLORENCE BOLOGNESI, publié le mercredi 4 février 2015 16:41 - Mis à jour le mercredi 27 mai 2015 18:05

Classe concernée : Terminale

Partie du programme : Thème 1-A 2 – Diversification génétique et diversification des êtres vivants.

Objectifs de la séance :

Mettre en évidence la diversité des processus impliqués d’origine génétique mais également d’origine non génétique aboutissant à une diversification du vivant.  L’association des mutations et du brassage génétique (méiose et fécondation) ne suffisent pas, en effet, à expliquer la totalité de la diversité des êtres vivants ;

Etudier les modalités de modification du génome. Communiquer en mutualisant les résultats au sein d’un tableau collaboratif – élaborer un schéma fonctionnel par modalité de diversification du vivant (d’origine génétique ou pas).

Items du B2i travaillés :

  • Participer à une production numérique collective dans un esprit de mutualisation, de recherches,
  • Etre responsable de toute ses publications,
  • Insérer automatiquement des informations dans un document, un classeur.

Organisation : séance d’une durée de 1 h 30.

Intérêts et limites

Les plus de l’outil numérique :

  • L’utilisation du tableau collaboratif, vidéo-projeté, permet de repérer efficacement l’évolution du travail de chaque groupe. Il suscite également de l’intérêt de la part des élèves.
  • Les élèves ne se perdent pas sur le net, dans une démarche de recherche qui serait, certes, intéressante mais trop chronophage pour aboutir à un travail finalisé cohérent dans un temps limité.
  • En fin de séance, une capture d’écran du tableau collaboratif permet de fournir au élèves une production « propre » qui sert ensuite dans la mise en place de la trame de la leçon et des notions envisagées, notamment lorsque les élèves se retrouvent en classe entière, support vidéoprojetable à l’appui. Ainsi, la remobilisation par les élèves du document numérique élaboré est rapide et plus efficace.
  • Les compétences mises en œuvre étant les mêmes pour tous les groupes, cette séance permet de balayer différentes notions du programme en une seule séance. Le bilan collaboratif permet aux élèves de s’approprier des notions sur lesquelles ils n’ont pas travaillé. Le bilan construit est issu de productions d’élèves, plus valorisant et plus formateur qu’un schéma donné par l’enseignant ou issu d’un manuel.

Limites :

  • La recherche, la synthèse au sein du tableau collaboratif et l’élaboration d’un schéma fonctionnel (sur papier) nécessite une bonne gestion du temps de la part du groupe d’élèves sur une séance d’1 h 30. Certains élèves ont eu quelques difficultés à gérer le tout.
  • L’idéal, durant la séance de TP, aurait été une présentation succincte, à l’oral, avec l’aide du tableau collaboratif vidéo-projeté, pour chaque groupe de travail, du mécanisme de diversification étudié, mais la contrainte temps n’a pas permis d’envisager cette compétence. 

Fiche scénario détaillée en pièce-jointe

Pièces jointes

À télécharger

 / 1
Catégories
  • Axe 1 Lycée